L'ascension de Zack Warden

Découvrez comment Zack Warden a remporté la médaille d'or aux X Games 2013 de Barcelone.

Le dernier soir des X Games de Barcelone, en mai dernier, lors de la finale de BMX Big Air, Zack Warden a pris l'ascenseur pour atteindre le haut de la MegaRamp pour effectuer son avant-avant-dernier run dans la compétition. En avril, Warden, 24 ans, avait remporté sa première médaille d'or des X Games au Brésil, à Foz do Iguaçu, expérience qu'il voulait revivre. Avant son troisième run de la soirée, Warden se trouvait à la quatrième place. 

Une caméra de télévision s'est tournée vers Warden alors qu'il planifiait son run en haut de la MegaRamp. Warden a regardé la caméra, a baissé son casque intégral pour prononcer : « Bon anniversaire Maman, tu me manques ».

Il a remis son casque et a commencé à dévaler le roll-in. Puis, il a effectué le premier backflip bike flip au monde en enchaînant avec un late tailwhip par dessus le vide de la MegaRamp, et enfin un triple tailwhip à plus de quatre mètres sur le quarterpipe.

Son adversaire, Chad Kagy, s'est précipité pour prendre Warden dans ses bras, la foule a applaudi à tout rompre et les juges ont donné un score de 92 points à Warden. Warden venait d'accomplir ce qu'aucun autre rider de BMX n'avait réussi auparavant dans l'histoire du BMX Big Air. En l'espace de cinq semaines, il a remporté des médailles d'or consécutives et a dévoilé une combinaison de sauts jamais vue.

Mais rien de tout cela n'importait à Warden en ce jour historique à Barcelone. Il pensait à sa mère. « Ma seule pensée était : il ne faut pas te blesser le jour de l'anniversaire de ta mère », a expliqué Warden. « J'étais de l'autre côté de la planète et tout ce que je voulais, c'était sortir indemne de la compétition. »

Warden n'est pas seulement sorti indemne, il est aussi reparti avec une autre médaille d'or des X Games qu'il a dédié à sa mère. Peu de temps après, il était en route vers le Woodward Action Sports Camp au centre de la Pennsylvanie, sa maison d'adoption. Il a acheté à sa mère un cadeau d'anniversaire avec un peu de retard et l'a envoyé chez lui, à O'Fallon, dans l'Illinois.

SES DÉBUTS

Zack Warden a découvert le BMX en 1997 alors qu'il regardait les X Games à la télévision. « Ça m'a époustouflé », se souvient Warden. « Le plus grand adversaire des riders, c'était eux-mêmes. Quand j'ai vu ça, j'ai su que les sports d'actions étaient faits pour moi. Alors quand j'ai eu mon vélo, je ne voulais plus en descendre. »

À O'Fallon, sa ville natale, à 32 kilomètres à l'est de St Louis, Warden a découvert la scène montante du BMX. « Tous les gens du coin connaissaient les anciens riders de BMX de la région. Je suis donc resté dans cette atmosphère presque vielle école, où s'amuser avec le vélo et sauter n'importe où comptait plus. On se poussait tous », déclare Warden.

Zack Warden au fil des ans

À l'âge de 13 ans, Warden a commencé à aller au Woodward Camp pendant les vacances d'été, mais il devait rentrer chez lui pour aller à l'école. Il utilisait alors le skate park du quartier, Ramp Riders, quand il le pouvait. « Ramp Riders est là où tout a débuté. Avant Ramp Riders, nous n'avions rien, et c'est devenu le repère idéal pour les fans de BMX dans la région de St Louis », précise Warden.

Très vite, des vidéos de Warden tout jeune en train de faire du BMX sont répandues dans le milieu, notamment dans Props Video Magazine, et Warden a commencé à se rendre à des compétitions amateurs. « Mes parents me soutenaient vraiment. Ils n'étaient pas très riches, mais ils me donnaient assez pour l'essence et me disaient de faire de mon mieux pour réussir. J'ai fini par partir en voiture avec mes amis et à aller à ces compétitions amateurs dans le Midwest et sur la côte est », indique Warden.

À 16 ans, il se lance dans sa première compétition professionnelle. Peu de temps après, on lui propose un parrainage avec la marque Hoffman Bikes de Mat Hoffman. Puis, une chance unique se présente alors à Warden.

Warden retournait à Woodward tous les étés pour s'entraîner autant que possible, il faisait la plonge à la cantine en échange de l'hébergement et des repas. Après avoir signé avec Hoffman Bikes, le propriétaire de Woodward, Gary Ream, médaillé d'or des X Games en Big Air, et Kevin Robinson, professionnel de Woodward, ont invité Warden à venir vivre ici pour se concentrer sur le BMX. 

« C'était encore un gamin, qui en voulait en BMX, et avait la bonne attitude : essayer de progresser et de faire évoluer le sport. Il voulait venir habiter à Woodward mais il n'était pas assez grand pour rester tout seul. Ses parents m'ont demandé d'être son responsable légal s'il déménageait, et j'ai accepté », a dit Robinson.

Warden avait économisé 6 500 USD sur les gains de ses victoires, et est parti à Milheim, en Pennsylvanie, à 11 kilomètres du Woodward Camp. Il a trouvé un appartement à 300 USD par mois et s'est inscrit au lycée Penns Valley High School sur ordre de ses parents.

Cody York

Zack Warden est de retour l'preuve de BMX Big Air aux X Games de Munich.

« D'un coup, je me suis retrouvé en terminale au lycée à Woodward. J'allais en cours, je terminais à 15 heures, j'allais directement au camp et, quand j'arrivais, Jamie Bestwick, Kevin Robinson et tous les pros de la région étaient en plein entraînement », s'émerveille Warden.

Robinson n'a pas pris son rôle de responsable légal à la légère. « Quand il venait sur la rampe verticale, je lui demandais s'il avait fait ses devoirs avant », s'amuse Robinson. « Il avait décidé de se débrouiller. Il s'est lancé tête baissée, il a beaucoup travaillé avec la détermination qu'il a toujours eu depuis son plus jeune âge. »

Aux yeux de Warden, Woodward représentait une chance qu'il n'aurait pas eu à St Louis. Fan de longue date des exploits de Hoffman sur un BMX, Warden était attiré par le vert et la MegaRamp, mais il n'avait pas accès à ce genre de rampes chez lui. Woodward lui a donné cette possibilité.

En s'entraînant tous les jours avec des gens comme Kagy, Bestwick, Steve McCann et Robinson, il a vite progressé en vert. Puis, en 2007, il s'est vu proposer une place aux éliminatoires du BMX Big Air aux X Games de Los Angeles.

Warden a échoué à 0,25 point. Au classement juste devant lui se trouvait Hoffman, son héros, qui avait récemment fait son retour dans le Big Air aux X Games. « Je pensais être loin de la qualification et, finalement, je me suis retrouvé juste derrière mon héros », s'étonne Warden.

Il a commencé à penser à toutes ses possibilités. « Je me suis dit : « C'est pour de vrai. Je devrais peut-être voir jusqu'où je peux aller.  »

Warden a commencé à passer plus de temps sur les quelques MegaRamps disponibles. Il a continué à participer aux X Games mais ses résultats étaient décevants. En 2008, il a été invité à faire partie des remplaçants et, en 2010, il a terminé à la septième place. Aux X Games de 2011, Warden s'est lancé à plusieurs reprises lors de la finale, mais n'a pas réussi un seul run. Il s'est à nouveau classé septième. 

Après cette épreuve, et avec l'aide de Woodward, Warden a décidé de se rendre dans les différentes annexes de la côte ouest, notamment au Woodward West à Tehachapi en Californie, au Woodward Tahoe à Tahoe en Californie et au Woodward Copper dans le Colorado. À Tahoe et Copper, il y avait des fosses en mousse pour la MegaRamp pour affuter ses tricks tandis que le Woodward West disposait d'une vraie MegaRamp. Avec plus d'entraînement, il a pris de l'assurance.

Et les X Games 2012 de Los Angeles sont arrivés.

Pendant les deux premiers runs, Warden s'est lancé dans des backflip bike flips qu'il a réussis. Mais, en arrivant sur le quarterpipe, il a raté son triple tailwhip. Et puis, au troisième run, il a eu un déclic. Il a réussi le backflip bike flip dans le vide et s'est bien relevé du triple tailwhip sur le quarterpipe. Il a obtenu un score de 92 points qui l'a propulsé à la deuxième place, et est reparti de Los Angeles avec sa première médaille des X Games.

LA COURSE AUX MÉDAILLES D'OR

En avril dernier, Warden a réussi à faire mieux et à remporter sa première médaille d'or aux X Games de Foz do Iguaçu. Donc, quand il s'est rendu à Barcelone avec de nouveaux tricks dans son sac (le backflip bike flip suivi du late tailwhip) et qu'il a remporté sa deuxième médaille d'or aux X Games, il a su qu'il avait trouvé son rythme.

Avant cette année, seuls trois riders avaient déjà remporté les épreuves de BMX Big Air aux X Games : Robinson, Kagy et McCann. Warden a changé la donne.

Il a vite reconnu toutefois l'influence de ces trois-là sur son style. « En faisant du BMX avec Kagy, Robinson et McCann pendant toutes ces années, ça m'a aidé de les voir travailler dur et surmonter toutes sortes de situations », explique Warden.

Robinson, son mentor à différents niveaux, ne voit pas l'ascension fulgurante de Warden de la même façon. « La première fois que Zack est monté sur la MegaRamp, il avait peur. C'est dingue de penser à ce gamin timide et à ce qu'il fait maintenant », dit Robinson. « Ce n'est qu'un aperçu de ce qu'il est capable de faire sur cette rampe. Je suis très fier de lui. Et je l'aime beaucoup. »

Warden a clairement bénéficié du soutien de ses parents dans sa carrière de rider de BMX, mais, en quittant le domicile alors qu'il était encore jeune, il s'est basé sur une autre forme d'autorité, une forme qui l'envoie dans des flairs sans les mains à six mètres sur la MegaRamp et qui fait dire « Je t'aime beaucoup » à la fin.